C’est quoi, exactement, la féminité ?
Je ne sais pas.
Tout ce que je sais, c’est que cette question m’obsède.
J’ai carrément un tableau Pinterest consacré au sujet.

Il n’y a pas une seule féminité. On est d’accord. Il y mille façons de la vivre.
Finalement, il y a peut-être autant de féminités que de femmes, tout simplement.

On me dit souvent que je suis féminine, mais je ne sais pas à quoi cela tient.
Alors je m’interroge. Je dévore du regard les femmes que je croise dans la rue (elles doivent me prendre pour une fille un peu dérangée).
Et je me demande comment elles expriment leur féminité. J’analyse. Je détaille.

Sans jugement. Au contraire, avec douceur.
Et j’essaie de garder loin de moi les généralités (pas facile).

Certaines emploient des « artifices » (je n’aime pas ce mot mais je n’en ai pas trouvé d’autre), parfois à outrance : maquillage, ongles vernis, cheveux coiffés, jupe, bas, bijoux.
Quelques-unes d’entre d’elle ne m’apparaissent pas du tout féminines tellement elles semblent déguisées, grimées, pas à l’aise dans cet apparat.
D’autres au contraire assument pleinement, et ça leur va sacrément bien !

Et puis on croise des femmes en jean, baskets, cheveux pas coiffés, pas de maquillage, pas de vernis, pas de jupe, pas de talon, rien. Et qu’est-ce qu’elles sont féminines ! Pffff. Wahoou. (genre Jane Birkin dans les années 60).
Limite à côté avec mon mascara et mon fond de teint je me sens vulgaire.

Et là je ne décris que deux exemples très opposés.

Bref, tout ça pour dire qu’il est difficile, voire impossible, de donner une définition la féminité. Trop réducteur.
Enfin c’est mon avis.

Donc.
J’aimerais profiter de ce blog pour interroger cette féminité plus en détail. Pour partager avec vous des images qui me parlent de ce qui est féminin… ou au contraire de ce qui ne l’est pas. J’aimerais partager avec vous des rencontres. Ces femmes que je croise. En arrêter une de temps en temps et lui demander, elle, avec ce qu’elle est, comment elle vit la féminité.

Je me dis que si ça m’interroge autant, je ne dois pas être la seule.
Certaines d’entre vous doivent aussi se poser des questions à ce sujet.
On regarde toute la voisine ou la copine pour voir comment elle fait, elle.

Alors, ensemble, on va regarder tout ça de près.

Bon lundi !